ESCRIME

Pour Elias SEMAAN : Road to RIO 2016

Nous avons rencontré un handi-escrimeur libanais au plus haut niveau : Elias SEMAAN nous a accordé une interview où il nous parle de ses objectifs, des Jeux Paralympiques, et évidemment de sa passion.

 

MSN : Qui es-tu ? Quel sport pratiques-tu ?

Elias Semaan : Je m’appelle Elias Semaan, j’ai 29  ans et je fais de l’escrime handisport, plus précisément de l’épée.
MSN : Par quel sport as-tu commencé ?
E.S.: J’ai toujours fait du sport,  que ce soit du basket, de l’athlétisme, ou du handbike. mais l’escrime a toujours été présente depuis l’âge de 6 ans.
MSN : Comment as-tu décidé de faire le sport que tu pratiques actuellement?
E.S. : J’ai toujours été attiré par l’escrime, notamment grâce aux Trois Mousquetaires, et plus tard l’aspect combat de l’escrime n’a fait qu’ajouter à mon envie de poursuivre ce sport.
MSN : Que représentent les JO de Rio pour toi ?
E.S. : Les JO représentent un aboutissement pour n’importe quel sportif de haut niveau. Le fait de représenter son pays sous la flamme olympique est un rêve d’enfant !
MSN : Comment y accède-t-on quand on est un handi-escrimeur ? Est-ce différent des athlètes valides ?
E.S. : La plus grande différence réside dans le nombre de tireurs sélectionnés qui est beaucoup moins important que chez les valides. Pour être précis, on est dix tireurs sélectionnés dans ma catégorie alors que chez les valides ils sont minimum 30 sélectionnés. Seuls les 10 meilleurs mondiaux participent aux Jeux Paralympiques, et le classement se fait par points, gagnés au cours des différentes compétitions. Ce qui m’oblige à être performant tout au long de la saison pré-olympique.
MSN : Quels sont tes objectifs pour cette saison ?
E.S.: Il reste deux épreuves de  Coupes du monde ( Eger et Hong Kong) avant une pause d’environ 4 mois. Donc mon objectif est de prendre le maximum de points sur ces deux compétitions tout en sachant que la route pour Rio est encore longue. Mais toutes les compétitions sont importantes!
MSN : Avec quel staff y vas-tu ? Avec quelle équipe ?
E.S. : Je me déplace en Coupe du Monde seul avec mon maître d’armes français Vivien MAYA parce que je suis le seul handi-escrimeur Libanais à l’heure actuelle. Il n’y a pas d’équipe nationale.
MSN : Quel est le plus difficile dans ton sport pour toi ?
E.S. : Le plus compliqué dans mon sport c’est la condition physique, car mon handicap est plus lourd que celui des autres handi-escrimeurs. Mais c’est un obstacle comme un autre qu’il faut franchir.
MSN : Quelle est ta plus belle victoire?
E.S.: Ma plus belle victoire c’est de pouvoir prétendre à représenter le Liban pour mes premiers Jeux Paralympiques à Rio dans deux ans. A Rio, je serai soutenu par la diaspora libanaise et aussi par mes copains de l’équipe de France.
MSN : A qui conseillerais-tu ton sport ? Pourquoi ?
E.S.: Je conseille mon sport à tout le monde, mais je ne suis vraiment pas objectif, car j’aime tellement ce que je fais, que pour moi c’est le plus beau sport du monde. C’est une réelle passion!
MSN : Que peut-on te souhaiter pour la prochaine saison ?
E.S.: Une qualification pour les prochains Jeux Paralympiques et de prendre toujours autant de plaisir sur la piste.

 

NDLR : Elias a rejoint cette saison le TEAM EUREXIA,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *